fbpx

Interview Michel Cadilhon Partie 2

 

Le sam (…) une exceptionnelle qualité d’enseignement

 

SAMag : Dans la continuité de cet été sportif, on a beaucoup vu le SAM en ce début de saison, au marché, lors du SAM Expo, lors du Forum des Associations. Quels enseignements et quel bilan peut-on tirer de cette mobilisation ?
MC : Un excellent bilan. Avant tout, je retiens le côté pertinent de la question qui permet de ne pas seulement se limiter à certaines causes du succès d’estime rencontré par le SAM. Alors, oui, nous venons d’en parler, les Jeux de Rio. Mais au-delà, tout un faisceau de « bonnes raisons » de venir pratiquer au SAM. La première, et sans fausse modestie, l’intime conviction que le SAM est un grand club, et aussi un bon club, avec une exceptionnelle qualité d’enseignement. Notre savoir-faire et notre « savoir être » sont connus et reconnus. On parle beaucoup du SAM et, n’en déplaise à certains, on en parle essentiellement en bien. Vous l’avez rappelé, notre présence au marché, le SAM Expo, puis le Forum des Associations, ont permis de nombreux contacts avec la population. De nombreuses interrogations et questions et bien sûr de nombreuses sollicitations d’adhésion. Beaucoup sont satisfaites, mais il en reste encore de trop nombreuses auxquelles il ne nous est pas possible de répondre favorablement.

Justement, ne touche-t-on pas, à travers ce constat, aux limites actuelles de développement du sport en regard des installations sportives disponibles ?
Effectivement, le problème me semble crucial. Pas seulement pour le SAM, qui je le rappelle n’a pas l’exclusivité de la proposition sportive à Mérignac même si sa place reste prépondérante, mais pour toutes les entités sportives et même au-delà de toutes les structures qui s’investissent dans l’animation au sens large. Je m’autorise à dire que la clé de toute évolution notable de l’accueil et de la vie sportive à Mérignac est complètement dépendante de l’amélioration et de l’augmentation des installations sportives.

La vie sportive dépend de l’amélioration et de l’augmentation des installations sportives

 

Ce problème des installations se révèle un frein à l’augmentation des effectifs. Avez-vous un objectif en terme d’adhésions ?
Non, même si, je le répète, notre volonté est d’accueillir le maximum de pratiquants, il n’y a pas d’objectif chiffré. Je le rappelais tout à l’heure, nous avons franchi le seuil des 7000 adhérents, et rien ne peut nous empêcher de penser que s’il y avait 5000 adhérents au SAM quand la population était de 45000 habitants, que si nous sommes 7000 alors qu’elle est de 70000 habitants, pourquoi ne serions-nous pas 10000 samistes si un jour Mérignac atteint 100000 habitants, même, si bien évidemment, ce nombre semble, pour l’heure, correspondre à une échéance relativement lointaine. La Ville exerce, comme toute la métropole et au-delà la région, un fort attrait et bénéficie d’un fort engouement en matière démographique. Le SAM suit logiquement cette évolution et parfois la précède, ce qui nous impose une nécessaire anticipation.

Plus qu’un objectif, une volonté : permettre à tous de faire du sport dans les meilleures conditions

 

Je le disais en introduction, une nouvelle saison débute. Si l’augmentation des adhérents n’est pas un objectif prioritaire, quelles sont justement les priorités pour la saison 2016-2017 ?
Comme dans toute entité, associative ou non, les objectifs sont multiples et sont orientés dans trois directions. La première est la consolidation de l’existant, en confortant nos positions et nos modes de fonctionnement. La deuxième est l’amélioration en faisant évoluer les modes de fonctionnement qui méritent d’être optimisés. La troisième touche davantage à ce que nous pouvons appeler les « projets ». Parmi ceux-ci, un projet en cours qui ne cesse d’évoluer au point de nous faire craindre d’être dépassés par son ampleur et son succès, je veux parler de la cellule « Cohésion sociale » qui a fêté son deuxième anniversaire dans quelques jours. Je place également dans le domaine des grands projets la Maison du SAM dont tout laisse à penser que nous allons enfin rentrer dans la phase réelle d’étude puisque deux réunions se sont déjà tenus avec le programmiste. Et puis, pour cultiver le paradoxe, le grand projet constant c’est de « faire du sport », ou plus exactement de permettre à tous de pratiquer dans les meilleures conditions et dans le respect des choix de chacun. On m’opposera que ce n’est pas un projet, j’en conviens, mais ce doit être une volonté constante qui ne se dément pas.

Le Sport Athlétique Mérignacais (S.A.M) est un club omnisports, créé le 4 février 1972. De la pratique individuelle aux sports d’équipes, de l’activité de loisir à la compétition de haut niveau, le SAM propose un grand choix d’activités sportives.

A la une Evènements

A Lire Également